Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le point de vue de la gauche municipale paru en 2012 sur le "C'est-à-dire" (1)

Publié le, par: Tous pour Vauvert Commentaire(s)

C'est intéressant de relire ce que le groupe d'opposition de gauche "Vauvert au Coeur, Vauvert en Tête!" a écrit dans l'espace libre du journal municipal "c'est-à-dire", cela peut éclairer d'un regard nouveau ce qui s'est dit ou s'est fait après..

Des lauriers….pour pas cher !

Centre du Scamandre , voies vertes, équipements sportifs, collège, quartier de la Condamine, espace Jean Jaurès , Maison de Justice et du Droit, Maison de l’Emploi et de l’Entreprise, Relais de la CCI,…., richesse de la vie associative, tels sont résumés les critères que le journal Midi-Libre a mis en valeur pour justifier qu’à ses yeux Vauvert était la commune du Gard de plus de 10000 habitants dans laquelle on vivait le mieux. Si nous sommes heureux de cette image positive pour Vauvert, nous ne pouvons passer sous silence qu’il s’agit pour l’essentiel d’équipements réalisés par la gauche quand elle était en mairie ou par le Conseil Général. La municipalité de droite de Gérard Gayaud, qui profite de ce cadeau inespéré, n’a pas eu l’élégance de le rappeler. C’est la politique, disent certains ! Il n’était donc pas inutile de rétablir la vérité. Quand au dernier critère de Midi-Libre, la sécurité, les Vauverdois jugeront seuls. Rappelons juste que l’installation de la compagnie de gendarmerie est aussi un investissement de la gauche municipale avec le soutien du Conseil Général.

Quand les masques tombent,

Le côté pile, c’est le discours « j’aime Vauvert, moi ce qui m’importe c’est Vauvert, on le sait je ne fais pas de politique….etc…. » On connait bien le refrain, agrémenté par les commentaires de quelques fidèles, du style « Gérard, il est bien, mais il est mal entouré ». Le libre propos du groupe de la majorité du mois dernier illustre bien le véritable état d’esprit qui anime le maire et une partie de son équipe à propos de l’opposition de gauche. Le côté face, c’est bien cette attitude sectaire, partisane, et très politicienne qui commande aux principales décisions municipales. Pourtant cette opposition n’est pas avare de propositions. Par exemple, la dernière en date, que le maire a finalement suivie, était celle d’acheter la « maison Bourrely » à Gallician ? Alors pourquoi cette violence à l’égard de ceux à qui il ne peut reprocher finalement que de ne pas penser comme lui sur certains sujets ? Si ce qui compte c’est Vauvert, alors pourquoi alors ne pas soutenir notre collègue candidate aux élections législatives ? Une députée de Vauvert ce ne sera pas une chance pour Vauvert ? Une députée oui, mais de gauche, c’est cela qui vous est insupportable ! Alors, assumez le tout simplement.

Atout fil, c’est fini !

C’était un évènement phare du printemps vauverdois qui a rayonné longtemps bien au-delà de nos frontières, justifiant les aides du Département et de la Région. Il avait aussi la caractéristique de mobiliser de nombreux bénévoles qui trouvaient là, autour du centre culturel Robert Gourdon, une capacité à créer eux-mêmes une belle manifestation. Il était donc très important que l’équipe municipale accorde le plus grand intérêt à son avenir. Eh bien voilà, Atout Fil est morte, d’étouffement,…d’épuisement.

Après «Les Diableries», l’ «Automne Flamenco», c’est un évènement culturel de plus qui disparait du paysage vauverdois. «Courant Scène» dont la programmation est une valeur ajoutée pour Vauvert, ne tient que grâce à l’action de ses bénévoles et à la subvention du…Conseil Général ! Il en est de même pour le festival « Hip Hop » et le festival de « Théâtre Jeunes », de RIVES, uniquement aidées financièrement par le Conseil Général.

Vauvert ne mérite-t-elle pourtant pas d’avoir une politique culturelle riche, diverse, variée, qui permette à chacun de se construire, d’aiguiser sa curiosité, de s’ouvrir aux autres ? Poser la question c’est déjà témoigner qu’il y a plusieurs façons d’y répondre !

SOUBRESAUT SARKOZYSTE

Alors que notre Ecole Publique voit enfin arriver le bout du tunnel après 5 années de politique sarkozyste qui ont vu la suppression de 80 000 postes dans l’Education Nationale.

Alors que cette politique, doublée d’une absence de travail de la municipalité Gayaud, a entraîné la fermeture de deux classes sur Vauvert en septembre 2011 (Jean-Macé et Libération) et d’une classe à l’école maternelle Pompidou dès septembre 2012.

Alors que les deux seuls postes d’enseignants-rééducateurs du RASED de Vauvert (Réseau d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficultés) seront également supprimés dès la rentrée prochaine.

Alors que tous les personnels supplémentaires dans les écoles (aides-éducateurs puis assistants d’éducation et assistants administratifs) ont également été supprimés.

Que fait le Maire de Vauvert ? Notre sarkozyste local envisage de fusionner des écoles !

Fusion qui aurait pour conséquence immédiate la suppression d’une ou deux écoles sur Vauvert, qui entraînerait d’autres fermetures de classes et donc l’augmentation des effectifs par classe.

Non monsieur le Maire, il ne suffit pas de faire enlever les banderoles dès le lendemain de leur pose par les parents d’élèves.

Les Ecoles Publiques de Vauvert ont besoin de votre soutien, ne les fermez pas !

 Commentaire(s)

Voisin 28/03/2013 10:15

Vous aviez un merveilleux instrument de communication culturelle avec les Diableries, combien de mes amis ne venaient ils pas de loin pour y participer.. Et vous l'avez abandonné pour un évènement isolé, si dramatique soit-il ? Son extrême originalité était un moyen fantastique de faire connaître Vauvert..

Jean DENAT 29/03/2013 11:22

Je partage votre point de vue. Il y avait aussi avec Atout Fil, mort d'épuisement, une manifestation qui faisait rayonner Vauvert bien au delà de ses frontières, avec l'Automne Flamenco une belle manifestation d'automne qui mettait en valeur la culture tauromachique.....

JPS 05/03/2013 20:17

On pourrait rajouter "à l'actif "de l'équipe municipale actuelle l'affaiblissement de la vie associative à Vauvert avec notamment la municipalisation d'une part importante des activités du Centre Social Rives, le secteur enfance - jeunesse ayant été développé au profit de tous les Vauverdois par des dizaines de militants associatifs bénévoles qui y ont investi pendant des années leur temps, leur enthousiasme et leur créativité. Mais sans doute l'investissement citoyen a du avoir, au moment de la décision, moins d'importance que le souci de mettre sa signature au bas d'une action qui se voulait être socioéducative partagée et qui est devenu un service administratif comme un autre.

Jean DENAT 29/03/2013 11:20

Dire la vérité n'est pas incompatible avec l'humilité dont on doit faire preuve face à la complexité des choses. Attendre du maire qu'il ait un comportement républicain quand on représente une moitié des Vauverdois, je ne crois pas que ce soit trop demander. Inviter les élus d'opposition est une marque de respect qu'on leur doit. Quand à votre dérapage insultant de la dernière phrase il révèle votre manque de connaissances des faits et votre manque de sincérité lorsque vous indiquez souhaiter que toutes les bonnes volontés se retrouvent ensemble pour gérer la commune. Gérer, c'est faire des choix, et si nous ne faisons pas tous les mêmes choix nous avons encore la chance de vivre dans un Pays où ce sont les électeurs qui tranchent.

Zozo 07/03/2013 14:17

Non, je fais parti de ceux qui trouve qu'un peu d'humilité de part et d'autres serait bienvenue.
Je disais juste que le Conseiller Général s'il devient maire un jour se retrouvera face à la triste réalité du terrain et ne pourra pas emmener les subventions du CG avec lui...

Bref, certes, vous êtes le plus fort et les autres c'est des cons, mais je pense qu'il faut arrêter de faire de la politique et du blabla à grands coup de : "c'est moi qui fait tout et personne le voit je suis trop triste". Non pardon, ce n'est pas ça la phrase, c'est "La vérité finit toujours par se frayer un chemin… & Oui, les Vauverdois jugeront.. !"

Arrêtez d'essayer de faire de la politique à sensation ! Les Vauverdois en ont assez. Les Vauverdois ne veulent plus d'élus qui pleurent parce qu'ils n'ont pas été invité à droite à gauche. C'est toujours beaucoup plus facile de se plaindre.

Je rêve d'une équipe municipale loin des clivages UMP/PS que vous vous plaisez à entretenir, où toutes les bonnes volontés seraient les bienvenus et où on arrêterait de salir ceux d'en face plutôt que de faire des propositions.

Mais je pense que c'est trop demandé quand on voit la tournure que cela semble prendre.
Un peu comme si on vous reprochait votre inaction globale et lamentable lors des "évènements" d'il y a quelques années. Oups...

Zozo 05/03/2013 11:45

On en revient toujours au même.
Les élections municipales ne devraient pas être un espèce de règlement de compte national et encore moins un clivage droite/gauche dans une petite ville comme Vauvert.

"Super super le conseil général finance". Un peu d'humilité M. Denat, ce n'est pas vous qui décidez de financer tel ou tel projet, mais bel et bien le conseil général. Et s'il a plus d'argent que la ville de Vauvert, c'est bien. Mais il ne faut pas non plus prétendre que c'est grace à vous.

Si vous parvenez un jour à la mairie, je préfère vous prévenir avant : vous ne pourrez pas emener l'argent du conseil général avec vous...

Jean DENAT 06/03/2013 14:28

Sans doute faites vous partie, monsieur "ZOZO" de ceux qui pensent que lorsque le Coneil Général soutient la Ville, le Conseiller Général n'y est pour rien, et que lorsque le Conseil Général ne soutient pas la Ville, c'est la faute au Conseiller Général.......La vérité finit toujours par se frayer un chemin........