Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A VAUVERT, SOUS GERARD GAYAUD, LA MAIRIE N'EST PAS LA MAISON COMMUNE

Publié le, par: Tous pour Vauvert Commentaire(s)

En mairie de VAUVERT, par décision du Maire UMP Gérard Gayaud, on accueille les permanences du Député Front National, mais pas celles du Conseiller Général socialiste

L'esprit républicain n'habite pas tous les élus de la droite vauverdoise

L'esprit républicain n'habite pas tous les élus de la droite vauverdoise

Le Midi Libre du 18 décembre vient de signaler que le député Front National Gilbert COLLARD tiendrait dorénavant une permanence mensuelle en mairie de Vauvert. L'information pourrait paraître anodine car il est normal qu'un élu de la République soit reçu en Mairie. En fait elle est à rapprocher d'une situation singulière: depuis l'élection de Gérard Gayaud, je n'ai plus le droit de tenir mes permanences en mairie de Vauvert. Heureusement la Communauté de Communes de Petite Camargue m'a permis de rencontrer les Vauverdois un jeudi par mois. Dans les autres communes du canton, j'ai toujours pu asssurer mes permanences en Mairie, qu'elles qu'aient été les équipes municipales.

En fait c'est un choix: le Maire de Vauvert décide d'ouvrir la mairie au Député Front National et de la tenir fermée au Conseiller Général socialiste.

L'ensemble des élus de droite se retrouveront-ils dans cette attitude sectaire et anti-républicaine ? On se rappelle qu'au vu du résultat des élections législatives sur Vauvert, l'adjoint au Maire Paul Laporte avait fait en Conseil Municipal une déclaration solennelle et émue sur les valeurs républicaines, condamnant ainsi ceux de l'équipe municipale de droite qui s'étaient abandonnés au votre frontiste ( ils se reconnaîtront ..!)

Il est juste de rappeler qu'alors que seulement un peu plus d'une dizaine de voix ont séparé la droite et la gauche aux dernières élections municipales, les droits de l'opposition ont toujours été bafoués: aucune participation ( sauf celles obligatoires) aux commissions municipales, pas de local, aucun moyen de communication, pas même la possibilité de recevoir un courrier en Mairie. Voilà comment sont considérés en fait la moitié des Vauverdois.

Ce n'est pas notre conception de la démocratie et d'ailleurs, dans mon mandat de Conseiller Général je m'attache à respecter tous les élus et à travailler avec tous les élus républicains

 Commentaire(s)